30 ans

En 2017, la Fondation Gan pour le Cinéma fête 30 ans d’engagement dans la création cinématographique.

Lors de la 40e édition du Festival de Cannes, le groupe d’assurance Gan créait sa fondation. Costa-Gavras, alors Président de la Cinémathèque française, inspire le domaine d’intervention de ce qui allait devenir la première fondation d’entreprise en France en faveur du cinéma, et dont il est toujours le Président d’honneur.

Dès 1987, la Fondation Gan pour le Cinéma se distingue en jouant les pionnières et s’engage en faveur des premiers films.
Rapprocher ces deux mondes, celui des arts et de l'entrepreneuriat constituait alors un véritable challenge ; plus qu’un investissement, il s’agissait d’un véritable engagement.

« Audace, constance, diversité, telle est la devise de la Fondation Gan. La Fondation combine trois ambitions : prendre le risque de s’engager dès l’écriture d’une première œuvre pour accompagner son créateur à l’origine, au moment où il est le plus fragile ; l’accompagner dans la durée ; concourir à la richesse du cinéma contemporain en favorisant la diffusion d’œuvres variées. Fêter ses 30 ans aujourd’hui, c’est célébrer 30 ans d’engagement dans la création cinématographique et la contribution à l’émergence de plus de 180 réalisateurs, qui font le cinéma d’aujourd'hui et préparent celui de demain. C’est une belle communauté riche de près de 500 œuvres ! Célébrer la pérennité d’un tel engagement, c’est témoigner avec fierté de la fidélité d’une entreprise humaniste, les assurances Gan, pour une cause d’intérêt général. C’est fêter 30 ans d’audace et d’exigence, 30 ans de passion. »

Claude Zaouati, Directeur général de Gan Assurances et Président de la Fondation Gan

30 ans, les temps forts :


Un visuel imaginé par le réalisateur et lauréat Michael Dudok de Wit
(ci-dessous)

Le réalisateur de LA TORTUE ROUGE illustre l’engagement de la Fondation auprès des créateurs dès leurs premiers pas. Ils forment aujourd’hui une communauté.
Symbole de la longévité, de la bienveillance, de la force et de la mémoire, l’éléphant fait écho aux valeurs fortes portées par la Fondation Gan.
Ce visuel a été décliné en affiche pour toutes les vitrines des agences Gan Assurances de France.

Un ouvrage, CINÉMA D’ANIMATION, La French Touch

Pour mettre en lumière son soutien au cinéma d’animation, la Fondation Gan est partenaire de l’ouvrage de Laurent Valière.  
La Fondation entretient avec le cinéma d’animation une relation étroite et continue. Elle a aidé des réalisateurs comme Marjane Satrapi (PERSEPOLIS), Joann Sfar (LE CHAT DU RABBIN), Rémi Chayé (TOUT EN HAUT DU MONDE), Simon Rouby (ADAMA) ou encore Claude Barras (MA VIE DE COURGETTE).
Coédité par les Editions De La Martinière et Arte Editions, ce livre de référence, raconte 125 années d’une histoire passionnante à travers de nombreux documents inédits. Il rend hommage au savoir-faire des créateurs en France.
Le livre est disponible en librairie depuis le 11 mai 2017.

A noter: le 29 janvier 2018, CINÉMA D’ANIMATION, La French Touch a été récompensé du Prix du meilleur album français sur le cinéma par le Syndicat Français de la Critique de Cinéma.  

FOCUS : le portrait filmé de Laurent Valière

Un trophée

« Lorsque l'on voit une étoile filante, on fait un vœu. Pour le lauréat en possession de ce trophée, ce sera la réussite de son film. » Jean-Paul Douziech

A l’occasion de ses 30 ans, la Fondation Gan a sollicité le sculpteur Jean-Paul Douziech pour réaliser un trophée.
Ce trophée sera désormais remis chaque année aux nouveaux lauréats.

Lors de la soirée de remise des Prix à la Cinémathèque française, les cinéastes Tonie Marshall, Christian Carion, Olivier Ducastel & Jacques Martineau et Gaël Morel, tous anciens lauréats de la Fondation Gan, ont remis à chaque nouveau lauréat leur trophée.

©Pauline Maillet

Découvrez les coulisses de fabrication.

A noter : Pour son 30e anniversaire, le jury de l’Aide à la Création de la Fondation était présidé par le réalisateur Thomas Lilti (HIPPOCRATE, MÉDECIN DE CAMPAGNE), parrain 2017 et lauréat 2004 pour LES YEUX BANDÉS.

Une «Carte Blanche » pour la Fondation Gan au Festival du Premier Film d’Annonay les 5 et 6 février 2018

Au programme de la 35e édition du Festival, une sélection de 3 films aidés par la Fondation Gan et une masterclass consacrée à l’animation en France:

En avant-première 
: APRÈS LA GUERRE de Annarita Zambrano et CORNÉLIUS, LE MEUNIER HURLANT de Yann Le Quellec. 
Séances en présence des réalisateurs, tous deux lauréats 2015 de la Fondation Gan.
Et GABRIEL ET LA MONTAGNE de Fellipe Barbosa, Prix Fondation Gan à la Diffusion, Semaine de la Critique, Cannes 2017.  

Une Master Class animée par Laurent Valière sur le cinéma d’animation en France, en présence du réalisateur Sylvain Chomet (LES TRIPLETTES DE BELLEVILLE) et de François Lignier, directeur artistique chez Folimage. À l’issue de cet événement, séance de dédicaces du livre CINÉMA D’ANIMATION : LA FRENCH TOUCH.

Une «Carte Blanche » pour la Fondation Gan à la Cinémathèque française du 24 au 26 mars  

Pour célébrer ses 30 ans d'engagement dans la création cinématographique, La Cinémathèque française donne Carte blanche à la Fondation Gan pour présenter une sélection de sept de ses films aidés (premiers et seconds longs métrages) avec des séances jeune public et des avant-premières.

Pour en savoir plus.

CROC-BLANC de Alexandre Espigares, Prix Fondation Gan à la Diffusion (F'estival d'Annecy 2016), sera présenté en avant-première.

 

30 ans en 3 chiffres clés :

5 000 scénarios lus
Plus de 180 réalisateurs aidés (80 % de premiers films)
Près de 30 millions d’euros d’investissement dans le cinéma depuis 1987

Pour aller plus loin, revenez sur 30 ans d'engagement en chiffres

Pour tout savoir sur les missions de la Fondation Gan et découvrir tous ses lauréats depuis 1987 : cliquez ici

30 ans de soutien à la Création :
Producteurs, réalisateurs et distributeurs se souviennent ...
Découvrez ce "carnet de souvenirs" réalisé avec la 7e Obsession !