La Cinémathèque française

Depuis 2015, la Fondation Gan pour le Cinéma a pris le titre de Grand mécène de la Cinémathèque française et poursuit l’engagement du Groupe en faveur de ce haut lieu de la culture cinématographique en France.
En 2018, elle renouvelle ce partenariat.

Pour en savoir plus.

Après les expositions IL ÉTAIT UNE FOIS SERGIO LEONE, QUAND FELLINI RÊVAIT PICASSO, et VAMPIRES, DE DRACULA À BUFFY , la Fondation Gan est fière d’accompagner l'exposition « événement » : 

LOUIS DE FUNÈS

Du 15 juillet 2020 au 31 mai 2021.
La Cinémathèque française consacre pour la première fois une grande exposition à un acteur, un petit bonhomme né de parents espagnols devenu le plus populaire des comiques français. Né Louis, Germain, David de Funès de Galarza, le 31 juillet 1914 à Courbevoie, Louis de Funès est mort le 27 janvier 1983 à Nantes, à soixante-huit ans. Dans la seconde moitié du XXe siècle, il va imposer progressivement son rythme à des films dont il finit par prendre possession, pour devenir l’auteur-compositeur de personnages à sa démesure.

Notre rendez-vous trimestriel à ne pas manquer !

Chaque trimestre, La Cinémathèque française met à l’honneur un réalisateur qui a bénéficié du soutien de la Fondation Gan dans le cadre de son programme AUJOURD'HUI LE CINÉMA.  
Jusqu'à ce jour, vous avez pu découvrir ou redécouvrir :
TORIL de Laurent Teyssier, lauréat 2013,
SHÉHÉRAZADE de Jean-Bernard Marlin, lauréat 2017, 
DOGS de Bogdan Mirica, lauréat 2014,
LES SOEURS QUISPE de Sebastián Sepúlveda, lauréat 2011, 
D'UNE PIERRE DEUX COUPS de Fejria Deliba, lauréate 2013,  
LES PARTICULES de Blaise Harrison, lauréat 2017

Les liens qui existent entre la Fondation et la Cinémathèque française remontent à sa création. C’est en effet Costa-Gavras, en 1986, alors Président de La Cinémathèque française, qui a inspiré le domaine d’intervention de ce qui allait devenir la première fondation d’entreprise en France en faveur du cinéma, et dont il est aujourd’hui Président d’honneur.

La Cinémathèque française a été créée en 1936 par Henri Langlois, Georges Franju, Jean Mitry et Paul Auguste Harlé. Elle est devenue au fil des ans l'une des archives les plus célèbres dans le monde grâce à la richesse de ses collections. Longtemps installée au palais de Chaillot, la Cinémathèque française occupe depuis septembre 2005 un bâtiment moderne construit par l'architecte Frank Gehry, 51 rue de Bercy (Paris 12e).

Riche de son expérience, dotée de nouveaux moyens, la Cinémathèque peut désormais poursuivre ses missions : conserver et restaurer les films et les archives de ses collections, programmer les grands classiques mais également des rétrospectives complètes et des hommages à des cinéastes, acteurs, producteurs et techniciens du cinéma, exposer les fabuleux objets de ses collections dans le cadre de l'exposition permanente Passion Cinéma, organiser des expositions temporaires pour montrer les richesses de ses fonds et mettre en valeur les liens qu'entretient le cinéma avec les autres arts, accueillir étudiants et chercheurs dans une bibliothèque et un centre d'archives.

Pour en savoir plus.