VINCENT DOIT MOURIR Stéphan Castang Lauréat 2021

stéphan castang

« Film fantastique, série B, comédie noire, film de zombie, VINCENT DOIT MOURIR est un mélange de plusieurs cinémas. Une fable à la croisée des genres pour ainsi dire… Le périple de Vincent est une manière de raconter autrement notre présent. De rendre compte de l’agressivité à l’œuvre dans notre monde, d’aborder de manière frontale la question de la violence et du désordre. Un désordre autant social qu’amoureux… Mon intuition depuis le début est de rester loyal avec les codes du genre, de faire confiance en l’histoire, en son potentiel de cinéma. Mais pour que le film trouve véritablement son ton, sa singularité, il faut que cette fable s’autorise l’humour. Un humour noir, bizarre. Un humour qui ne soit pas dérisoire mais où l’on peut rire des choses graves, qui permet aussi et avant tout d’avoir des personnages humains et attachants. Les échanges avec le jury de la Fondation Gan m’ont conforté dans ces choix, permis d’affirmer ce parti pris. Celui d’une vision décalée, d’une certaine tonalité où le réalisme et l’absurde se côtoient, à rester sur le fil… Avoir le soutien de la Fondation Gan, quelques mois avant le tournage, est pour moi un signe fort, un encouragement à poursuivre cet exercice d’équilibriste… J’y vois un engagement à promouvoir des narrations différentes. C’est aussi la nécessité de tenir une promesse : celle de rire de nos propres peurs. »

Stéphan Castang

VINCENT DOIT MOURIR a été primé sur scénario dans le cadre du Prix à la Création de la Fondation Gan 2021.

Au théâtre, Stéphan Castang a joué avec Marion Guerrero (LES JURÉ.E.S de Marion Aubert), Benoît Lambert (TARTUFFE de Molière, ENFANTS DU SIÈCLE, UN DYPTIQUE d’Alfred de Musset), Ivan Grinberg (FOLIE COURTELINE), Thomas Poulard (ROMULUS LE GRAND)… Il a travaillé avec la compagnie L’Artifice en tant que comédien (NAM-BOK LE HÂBLEUR, AUCASSIN ET NICOLETTE) et dramaturge (LETTRES D’AMOUR DE 0 À 10, Molière du spectacle jeune public 2005). Il est également l'auteur de textes pour le théâtre : Boule de gomme, Le Défilé de César, Une divine tragédie (co-écrit avec Sacha Wolff).

Comme cinéaste, il a écrit et réalisé les courts métrages : JEUNESSES FRANÇAISES (2011 - sélectionné à la Berlinale 2012, aux César 2013 et primé aux festivals de Pantin, Nice, Lille…), SERVICE COMPRIS (2014), PANTHÉON DISCOUNT (2016 - sélectionné aux César 2018, dans une centaine de festivals et primé entre autres à Clermont-Ferrand, Alès, Brest, Séoul, Stuttgart…) et FINALE (2020 - sélectionné dans de nombreux festivals comme Clermont-Ferrand, Pantin ou Bruxelles). Il a également réalisé un moyen métrage, FIN DE CAMPAGNE, en 2015.

VINCENT DOIT MOURIR


© Stocklib

Réalisateur(s) : Stéphan Castang
Scénariste(s) : Mathieu Naert
Producteur(s) : Thierry Lounas (Capricci) en coproduction avec Claire Bonnefoy (Bobi Lux)
Casting : Karim Leklou, Vimala Pons
Distributeur : Capricci
Ventes internationales : Wild Bunch International

Synopsis :

Du jour au lendemain, Vincent se retrouve agressé sans raison par des gens qui tentent de le tuer. Il essaye de poursuivre une existence normale mais quand le phénomène s’amplifie il n’a pas d’autre choix que de fuir et changer de mode de vie.

Informations :

Premier long métrage.
Tournage du 5 septembre au 31 octobre 2022, à Lyon et en Loire-Atlantique.