BRUNO REIDAL Vincent Le Port Lauréat 2018

« Pour faire un long métrage de fiction, il faut beaucoup de choses. Il faut entre autres un peu d’argent (ou beaucoup, c’est selon), mais il faut surtout de la confiance, celle que vous accordent l’équipe du film, les comédiens, les différents collaborateurs, mais aussi celle d’institutions comme la Fondation Gan. À quelques mois du début de tournage, alors que l’excitation mais aussi les doutes s’accumulent, ce soutien est donc précieux, autant pour l’économie du film que pour cette confiance accordée par le jury. »

Vincent Le Port

Vincent Le Port est né en Bretagne en 1986. Il est diplômé de La Fémis en réalisation. En 2012, il cofonde la société de production Stank au sein de laquelle il accompagne d’autres cinéastes tout en développant ses propres projets.

Il a reçu le prix Jean Vigo du court-métrage en 2016 pour LE GOUFFRE.

BRUNO REIDAL

Réalisateur : Vincent Le Port
Scénariste :  Vincent Le Port
Producteurs : Thierry Lounas (Capricci Production) & Roy Arida et Pierre Emmanuel Urcun (Stank)
Son : Marc-Olivier Brulle
Montage : Jean-Baptiste Alazard, Charlotte Butrak
Image : Mickaël Capron 
Distributeur : Capricci

Synopsis :

Cantal, 1er septembre 1905.
Dans la forêt entourant le petit village de Raulhac, un séminariste de 17 ans décapite un enfant de 13 ans avant de se livrer aux autorités. En prison, à la demande des médecins qui étudient son cas, Bruno Reidal rédige ses mémoires.
Nous les avons retrouvées, accompagnées du rapport des médecins, dans les Archives d’anthropologie criminelle de 1907.
« Quoique je fasse, les scènes de meurtre sont pour moi pleines de charme… »

Informations :

Premier long métrage
En tournage du 10 juillet au 21 août 2019 en Aveyron, en Bourgogne, en Haute-Vienne et dans le Lot puis fin décembre 2019