LA TORTUE ROUGE de Michaël Dudok de Wit, au cinéma depuis le 29 Juin

Le film d’animation LA  TORTUE ROUGE a été récompensé du Prix spécial 2014 de la Fondation Gan pour le Cinéma.

© 2016 Studio Ghibli - Wild Bunch - Why Not Productions - Arte France Cinéma - CN4 Productions - Belvision - Nippon Television Network - Dentsu - Hakuhodo DYMP - Walt Disney Japan - Mitsubishi – Toho

« D’une beauté visuelle et musicale à couper le souffle » Le Monde

« Quand un orfèvre du court métrage néerlandais travaille pendant neuf ans avec le mythique studio Ghibli, ça donne…LA TORTUE ROUGE, une merveille d'animation à la beauté épurée » Télérama

« Un premier film délicat et précieux » Challenge

Récompensé du Prix spécial Un Certain Regard, au Festival de Cannes, et présenté en ouverture du Festival International du Film d’Animation d’Annecy, le film d’animation LA TORTUE ROUGE raconte, à travers l’histoire d’un naufragé sur une île déserte tropicale peuplée de tortues, de crabes et d’oiseaux, les grandes étapes de la vie d’un être humain.

 « Je voudrais avec ce film, parvenir à combiner trois éléments. Tout d’abord, une histoire forte. Ensuite, je souhaite que cette histoire s’inscrive dans un univers visuel empreint de beauté : beauté naturelle des paysages, du jeu des ombres et de la lumière du soleil et de la lune, de l’élégance et de la subtilité des mouvements. J’aimerais aussi que le film témoigne d’un profond respect pour la nature, y compris pour la nature humaine, et qu’il véhicule un sentiment de paix et d’admiration devant l’immensité de la vie. » Michaël Dudok de Wit

Né aux Pays-Bas, Michaël Dudok de Wit a étudié la gravure aux Beaux-Arts de Genève, puis l’animation en Angleterre. Dans les années 80, il réalise de nombreuses publicités (à Barcelone et Londres), illustre des livres pour enfants et travaille en tant qu’animateur au sein de divers studios (dont Disney). Invité par la Résidence Folimage (Valence) il réalise LE MOINE ET LE POISSON, César du meilleur court-métrage d’animation en 1996. Puis FATHER AND DAUGHTER lui apporte la consécration en 2001 en remportant l’Oscar du meilleur court-métrage d’animation mais aussi, le BAFTA, le Grand Prix et le Prix du Public à Annecy, entre autres. Son travail fait l’objet d’expositions.

Découvrez l’interview du réalisateur dans notre sujet filmé du mois !