Le trophée de la Fondation Gan

A l’occasion de ses 30 ans, la Fondation Gan a sollicité le sculpteur Jean-Paul Douziech pour réaliser un trophée.

trophée

©Pauline Maillet

Ce trophée sera désormais remis chaque année aux nouveaux lauréats.

Le mot de l’artiste :

Pour la réalisation de ce trophée, je suis parti de l'étoile figurant sur le logo de la Fondation Gan qui m'a inspiré trois idées:
une baguette magique, un volcan avec l'éruption d'une étoile et enfin un ciel constellé d'où jaillit une étoile filante.
C'est ce dernier projet qui a été retenu. En effet, lorsque l'on voit une étoile filante, on fait un vœu. Pour le lauréat en possession de ce trophée, ce sera la réussite de son film.

La naissance d'un projet se fait dans la tête en quelques secondes, c'est le mystère da la création d’une œuvre. Son élaboration prend beaucoup plus de temps...
Comme pour la réalisation d'un film, toute proportion gardée, une équipe intervient autour du concepteur: un mouleur, un fondeur, un patineur, un ciseleur...Tout ce travail s'est échelonné sur une année. Si l'on compte la maquette, le prototype, les corrections, c'est un projet sur deux ans qu'il a fallu pour voir son aboutissement.

J'ai tout de suite choisi le bronze qui est mon matériau de prédilection. En jouant sur les vides des constellations, sur la patine noire et sur l'étoile filante, couverte de feuilles d'or, jaillissant du fond, j'ai animé ce volume.

Maintenant je suis heureux de voir partir cette création vers une nouvelle aventure et souhaite tous mes vœux de réussite aux lauréats.


©Pauline Maillet

Parcours de l’artiste

Né en 1946, Jean-Paul Douziech, s’est engagé très tôt dans l’art. En suivant des cours à l’Ecole Nationale d’Art et Dessin de la rue Madame à Paris, il fait son apprentissage, principalement en peinture et décoration. Il réalisera sa première commande, une Fresque pour l’église St- Joseph à Montrouge (Haut-de-Seine), à 17 ans.

Architectures extravagantes, hommes et bestiaire surréalistes peuplent son imaginaire fantastique. Jean-Paul Douziech étonne, détonne et amuse par son art iconoclaste où l’humour rime avec poésie. Sa participation à des travaux pour Dali va orienter sa sculpture vers le surréalisme et le fantastique.

Ses recherches ont séduit de nombreuses galeries et les Institutions muséales, telles que, le Musée de l’Air à Paris, le Musée de Riquewhir en Alsace, le Musée des Beaux-Arts de Rouen Seine-Maritime, le Centre Georges Pompidou, le Musée de la Poste à Paris, le Musée Aquarium de Nancy, le Musée du Moteur à Saumur.

Lors de la soirée de remise des Prix à la Cinémathèque française, les cinéastes Tonie Marshall, Christian Carion, Olivier Ducastel & Jacques Martineau et Gaël Morel, tous anciens lauréats de la Fondation Gan, ont remis à chaque nouveau lauréat leur trophée.