La marraine 2019 de la Fondation Gan est …

En qualité de marraine, elle présidera le jury de l’Aide à la création.

Chaque année, la Fondation Gan convie un de ses lauréats à présider son jury de l'Aide à la création, qui récompense 4 projets de premières œuvres de fiction, sous forme de scénario (1ers et 2nd long métrages).

En 2019, la Fondation Gan invite Patricia Mazuy, lauréate 1987 (PEAUX DE VACHES).
Elle succède aux cinéastes Katell Quillévéré, Marilyne Canto, Alice Winocour, Thomas Lilti et Christophe Honoré.

« C’était en 1987, Jean-Luc Ormières, le producteur de mon premier film, PEAUX DE VACHES, me dit : « aujourd’hui je suis content, on a enfin une vraie bonne nouvelle qui va déclencher la confiance d’autres financiers». C’était l’attribution de l’aide de la toute jeune Fondation Gan. Son implication a été décisive, une vraie « première marche ». Le scénario était brinquebalant, mais le Gan avait, en quelque sorte, allumé la bougie et  y croyait.
Maintenant la Fondation Gan est devenue une institution, un vrai label, un signe de confiance pour un premier film. Cette responsabilité d’être marraine, je la prends au sérieux. On sait que cette aide est précieuse et que les films se montent grâce à un enchainement d’heureux hasards.

Choisir est horrible, parce que l’on élimine. Cela nous engage, j’espère être à la hauteur. Il faut rester ouvert, identifier un geste de cinéma, la foi d’un auteur, surtout maintenant quand l’industrie privilégie souvent le formatage. C’est important de garder en tête qu’un premier film doit s’aventurer, proposer un monde. J’espère que notre jury s’y emploiera». Patricia Mazuy

Le jury de l’Aide à la création est composé de :
Thomas Bidegain (Scénariste et Réalisateur), Bruno Deloye (Directeur des chaînes CINÉ +), Guillemette Odicino (Journaliste, Télérama, Le Cercle -CANAL+, France Inter), Thomas Pibarot (Responsable des acquisitions, Le Pacte Distribution), et Dominique Hoff (Déléguée générale, Fondation Gan).

Parcours de la réalisatrice:

Elle débute sa carrière par le montage (UNE CHAMBRE EN VILLE de Jacques Demy, SANS TOIT NI LOI d’Agnès Varda) avant de passer en 1988 à la réalisation de son premier film PEAUX DE VACHES avec Jean-François Stévenin et Sandrine Bonnaire. Le film reçoit le Prix Georges Sadoul en 1988, est sélectionné à Cannes en 1989 (Un Certain Regard) et, est nominé aux César en 1990.

Se succèderont ensuite : TRAVOLTA ET MOI (1993) commande d’Arte, collection Tous les garçons et les filles de leur âge, (Léopard de bronze, Festival de Locarno), puis SAINT-CYR (2000) avec Isabelle Huppert et Jean-Pierre Kalfon, sélectionné à Cannes (Un Certain Regard), récompensé du Prix Jean Vigo en 2000 et nominé aux César en 2001, BASSE NORMANDIE (2004) une autofiction coréalisée avec Simon Reggiani, SPORT DE FILLES (2011) avec Marina Hands et Bruno Ganz et, en 2018, PAUL SANCHEZ EST REVENU avec Laurent Lafitte et Zita Hanrot.