Qui présidera le jury 2018 de l’Aide à la Création de la Fondation Gan pour le Cinéma ?

La Fondation Gan a invité le réalisateur et lauréat, Christophe Honoré, à être son parrain 2018 et à présider son jury.

ChristopheHonoréparRaphaëlNeal
© Raphaël Neal

Chaque année, la Fondation Gan convie un de ses lauréats à présider son jury de l'Aide à la Création. Ce Jury récompense 4 projets de 1ers et de 2nd long métrage de fiction, sélectionnés sous forme de scénario.
En 2018, c’est le réalisateur Christophe Honoré, lauréat 2000 avec son premier film DIX SEPT FOIS CÉCILE CASSARD, qui a accepté de tenir ce rôle.
Il succède aux cinéastes Katell Quillévéré (2014), Marilyne Canto (2015), Alice Winocour (2016) et Thomas Lilti (2017).*

* Pour en savoir plus sur nos parrains et marraines depuis 2014.

« La Fondation Gan a été le premier feu vert pour réussir à réaliser mon film [DIX SEPT FOIS CÉCILE CASSARD]. Du coup, le rôle de parrain est flatteur et je suis impatient de découvrir des scénarios de gens dont je ne sais rien. »

Ecrivain, scénariste, réalisateur, dramaturge, metteur en scène de théâtre et d’opéra, la carrière de Christophe Honoré foisonne de réalisations très diverses.
Il est également l’auteur de nombreux ouvrages « jeunesse» et de romans. Son dernier livre TON PÈRE est paru en 2017 aux éditions Gallimard. 
En tant que cinéaste, Christophe Honoré a réalisé, à ce jour, 10 longs métrages.

Ce mois-ci, il présente sa dernière réalisation, PLAIRE, AIMER ET COURIR VITE, avec Louis Garrel et Vincent Lacoste, en compétition officielle, au Festival de Cannes.

Ce n’est pas la première fois que le réalisateur est l’invité du Festival :
En 2002, il est présent avec DIX SEPT FOIS CÉCILE CASSARD au Certain Regard ;
en 2006, avec le film DANS PARIS à la Quinzaine des Réalisateurs ;
en 2007, il revient avec LES CHANSONS D’AMOUR en compétition officielle et enfin, en 2011, avec son film LES BIEN-AIMÉS qui clôture le 64e Festival de Cannes.

Découvrez son portrait dans notre sujet filmé du mois !