QUAND FELLINI RÊVAIT DE PICASSO

Découvrez du 3 avril au 28 juillet, la nouvelle exposition de La Cinémathèque française, accompagnée par la Fondation Gan, en qualité de Grand Mécène.

Federico Fellini, cinéaste du mythique film LA DOLCE VITA ou de l'onirique 8 ½, vouait une profonde admiration à Pablo Picasso. Hanté par la figure de l'artiste espagnol, il consigna par le dessin les diverses rencontres qu'il put faire en rêve avec le peintre.

« Pour Fellini, lui qui a osé filmer ses rêves et ses fantasmes, Picasso est surtout un ami, imaginaire mais bienveillant, que lui offre son inconscient dans les périodes de doutes et de crises artistiques. » Frédéric Bonnaud, Directeur général de La Cinémathèque française.

L'exposition s'appuie sur ce dialogue imaginaire pour proposer un parcours à travers les sujets qu'ils chérissaient tant l'un et l'autre : les mythes, la figure féminine, la danse ou l'univers forain.
Extraits de films, affiches spectaculaires, photographies vintage, costumes baroques, mais également près d’une soixantaine de tableaux, dessins et gravures signés du peintre espagnol ainsi que des croquis de tournage de la main de Fellini sont à admirer dans cette exposition « événement ».

Une rétrospective est également proposée à tous ceux qui souhaitent approfondir ou découvrir l’œuvre-fresque du cinéaste.

Pour en savoir plus.