Novembre : Que sont-ils devenus ?

Découvrez chaque mois les dernières actualités concernant tous les lauréats de la Fondation. 

gabarit-plein-ecran

CORPS ÉTRANGER  de Raja Amari

Projets en développement

Deux lauréats sont en préparation de leur 2nd long métrage et viennent présenter leur projet lors de la prochaine édition du Torino Film Lab, fin novembre.

Dans la section Scriptlab, consacrée au développement de scénarios de longs métrages, on découvrira ainsi le projet 500 YEARS A DAY d’Elad Keidan, lauréat 2013 pour L’ ESPRIT DE L’ESCALIER.

La section FeatureLab projects, dédiée au développement de longs métrages (tant sur le scénario, la réalisation que la production) présentera, quant à elle, THE DEFENDANT de Franco Lolli, lauréat 2014 pour GENTE DE BIEN.

A vos agendas :

1er novembre : BRAGUINO, 2nd long métrage de Clément Cogitore.
Son 1er long métrage NI LE CIEL NI LA TERRE avait reçu le Prix Fondation Gan à la Diffusion 2015, à Cannes.
Dans ce documentaire, le réalisateur rencontre une famille de vieux croyants orthodoxes ayant, depuis la fin du XIXe siècle, fait le choix de se retirer de la civilisation et de poursuivre leur rêve d’utopie au plus près de la nature, sur une île en pleine forêt de Sibérie. Le film fait lien avec l’exposition Braguino ou la communauté impossible, du 15 septembre au 23 décembre 2017 au BAL à Paris.

Voir la bande annonce.      

8 novembre : PRENDRE LE LARGE, 8e long métrage de Gaël Morel, lauréat 1994 pour A TOUTE VITESSE.
Sélectionné cette année au Festival International du Film de Toronto, PRENDRE LE LARGE nous raconte l’histoire d’Edith (Sandrine Bonnaire), 45 ans, ouvrière dans une usine textile. Elle voit sa vie bouleversée par un plan social. Loin de son fils et sans attache, plutôt que le chômage, elle est la seule à choisir de rejoindre son usine délocalisée au Maroc…

Voir la bande annonce.

22 novembre : CORPS ÉTRANGER, 4e long métrage de Raja Amari, lauréate 2001 pour SATIN ROUGE.
Samia, échoue comme beaucoup de clandestins sur les rivages de l'Europe. Hantée par l’idée d’être rattrapée par un frère radicalisé qu’elle avait dénoncé, elle trouve d’abord refuge chez Imed une connaissance de son village, puis chez Leila pour qui elle travaille. Entre les trois personnages, le désir et la peur exacerbent les tensions…
Avec Hiam Abbass.

Voir la bande annonce.

29 novembre : 12 JOURS de Raymond Depardon, lauréat 1989 pour LA CAPTIVE DU DÉSERT (Prix spécial).
Avant 12 jours, les personnes hospitalisées en psychiatrie sans leur consentement sont présentées en audience, d’un côté un juge, de l’autre un patient, entre eux naît un dialogue sur le sens du mot liberté et de la vie.
Le documentaire 12 JOURS a été présenté au Festival de Cannes cette année en Séance spéciale.

Voir la bande annonce.