2 sorties cinéma à ne pas manquer cet été

WOMAN AT WAR et LES VERSETS DE L’OUBLI, deux films lauréats, sortent en salles cet été.  

Au cinéma dès le 4 juillet : WOMAN AT WAR de Benedikt Erlingsson, lauréat 2016

« Entre conte et film de super-héros, l’Islandais Benedikt Erlingsson signe un long-métrage à l’humour décalé »
Le Monde

En 2016, lorsque Benedikt Erlingsson devenait lauréat de la Fondation, il déclarait non sans humour : « c’est vraiment très courageux pour une société d’assurance de soutenir un film sur le sabotage… »
Dans ce second long métrage, le réalisateur, nous emporte dans les hautes terres islandaises avec Halla : Une femme célibataire de cinquante ans qui déclare seule la guerre à l'industrie lourde de son pays. Elle a recours au sabotage et est prête à tout risquer pour la nature… jusqu'à ce qu'une orpheline ukrainienne entre dans sa vie.

Le film a reçu cette année plusieurs Prix à Cannes notamment le Prix SACD (Meilleur Scénario) et le Prix du Public à la Semaine de la Critique.

Voir la bande annonce.

EN VIDÉO : Découvrez les interviews exclusives du réalisateur et de l’actrice, réalisées au Festival de Cannes. 

Au cinéma à partir du 1er août : LES VERSETS DE L’OUBLI d’Alireza Khatami, lauréat 2013

Actuellement présenté au 53e Karlovy Vary Festival (République tchèque), le film a déjà reçu le Prix Orizzonti pour le Meilleur scénario, le Prix Fipresci pour le Meilleur premier film et Prix Interfilm (association du cinéma protestant) à la Mostra de Venise 2017 ainsi que le Prix du "jury jeune" au Festival Les 3 continents de Nantes 2017 et le Grand Prix au Festival FIDH de Genève 2018.

Quelque part en Amérique latine. Le vieux gardien de la morgue se souvient de chaque détail de sa vie sauf des noms, y compris du sien. A la suite d’une manifestation qui a tourné au massacre, des miliciens investissent la morgue pour se débarrasser des civils qu’ils ont abattus. Après leur départ, le vieil homme découvre le corps oublié d’une jeune femme…

« LES VERSETS DE L’OUBLI est un hommage poétique à ceux qui luttent pour rendre justice aux anonymes. »

« C’est une histoire universelle parce que la notion de perte nous parle à tous, quel que soit l’endroit d’où l’on vient » explique Alireza Khatami.

Voir la bande annonce.

Prochainement sur Facebook, l’interview exclusive du réalisateur !

Les sorties à venir :

Rendez-vous dans notre newsletter de la rentrée pour en savoir plus sur les sorties de SHÉHÉRAZADE de Jean-Bernard Marlin, lauréat 2017 et SOFIA de Meryem Benm’Barek, lauréate 2017, le 5 septembre prochain.

A noter : les deux films font partie de la compétition officielle du Festival du Film Francophone d’Angoulême (du 21 au 26 août 2018).